VENDRE

Comment réussir la vente de votre bien immobilier ?

7 avril 2021
réussir la vente de son bien immobilier

Passés 3 mois à la vente, le logement perd de son intérêt aux yeux des acquéreurs potentiels.
Au vu de cette statistique, comment réussir à vendre votre bien immobilier rapidement pour obtenir le meilleur prix ? Réponses.

Ça y est, vous avez décidé de vendre votre maison ou votre appartement pour acheter plus grand, plus pratique ou encore partir vivre à la campagne ? Pour vendre sans vous tromper, découvrez les conseils de l’équipe Office Immobilier.

DANS CET ARTICLE

  • Vendre votre habitation dans les meilleures conditions : vite et bien ! 
  • Réalisez les diagnostics techniques de votre logement
  • Présentez votre logement sous son meilleur jour
  • Choisissez la bonne agence immobilière
  • Fixez un prix de vente juste, en accord avec les attentes du marché
  • Signez la vente de votre bien immobilier

Vendre votre habitation dans les meilleures conditions : vite et bien !

Savez-vous que passés 3 mois à la vente, votre logement perd de son intérêt aux yeux des acquéreurs potentiels ? La vente de votre bien n’est donc pas un acte anodin car vous êtes soumis à des délais. D’autant plus si vous devez déménager et acheter un nouveau logement.

Pour réussir la vente de votre bien immobilier, nous vous invitons à suivre quelques conseils. Mieux vous préparer et susciter le coup de cœur chez les visiteurs permettra de vendre rapidement et au meilleur prix.

Voici les étapes clés à ne pas manquer pour réussir la vente de votre bien immobilier.

Réalisez les diagnostics techniques de votre logement 

Lorsque vous vendez votre logement, vous devez obligatoirement fournir certains documents. Notamment un dossier relatif aux diagnostics techniques de votre bien. Ils sont obligatoires quel que soit votre logement : appartement ou maison, toutefois leur quantité peut varier selon le type de bien. Les diagnostics immobiliers les plus couramment demandés sont les suivants :

  • Le diagnostic  de performance énergétique (DPE) est obligatoire pour tout bâtiment clos, couvert et chauffé
  • Le diagnostic superficie carrez est obligatoire pour tout bien en copropriété
  • Le diagnostic amiante est obligatoire pour tout bien construit avant le 1er juillet 1997
  • Le diagnostic plomb est obligatoire pour tout bien à usage d’habitation construit avant le 1er janvier 1949
  • Le diagnostic gaz est obligatoire pour toute installation de plus de 15 ans
  • Le diagnostic électricité est obligatoire pour toute installation de plus de 15 ans
  • Le diagnostic termites 
  • Le diagnostic état parasitaire (incluant la recherche de mérules) 
  • L’Etat des Risques et Pollution (ERP) 
  • Le diagnostic assainissement individuel est obligatoire pour tout type de bien non raccordé

Un professionnel doit réaliser ces diagnostics pour qu’ils soient valides. Assurez-vous de faire appel à une entreprise certifiée par un organisme accrédité pour réussir la vente de votre bien immobilier.

À savoir : Le diagnostiqueur est juridiquement responsable des diagnostics qu’il réalise.

Présentez votre logement sous son meilleur jour

C’est dans les 2 premières minutes d’une visite que votre acquéreur se décide à acheter.
Votre objectif : susciter le coup de cœur. Pour parvenir à valoriser votre logement, tentez de vous mettre à la place de votre futur visiteur. Ce dernier doit pouvoir se projeter. Vous aurez des difficultés à vendre un bien immobilier trop encombré par des souvenirs ou des objets.

Pour mettre toutes les chances de votre côté et convaincre le visiteur dans les premières minutes, optez pour une décoration neutre, si possible repeignez les murs en blanc. Désencombrez vos pièces et enlevez les objets trop personnels : photos, bibelots, etc.
Aussi, nous vous recommandons également de rendre votre logement irréprochable. Terminez les petites finitions, réparez ce qui doit l’être, rebouchez les trous dans les murs et refaites vos joints dans les sanitaires. Vos visiteurs doivent ressentir que votre logement a été bien entretenu et qu’ils peuvent poser leurs valises. Dans le cas contraire, ils pourront avoir la sensation que le bien est trop cher. Il souhaiteront donc naturellement négocier son prix . Ou décideront qu’il ne correspond pas à ce qu’ils recherchent et ne vous feront pas d’offre.

En cas de mauvais état général du logement, vous pourrez même envisager certains travaux de rénovation. Une mauvaise isolation et une installation électrique défaillante pourraient freiner la vente ou faire baisser l’estimation de votre bien immobilier. Améliorez la performance énergétique de votre logement grâce à l’isolation des combles et de la toiture .
Par exemple, vous pouvez aussi envisager l’installation d’une nouvelle chaudière.

Choisir la bonne agence immobilière

Choisir de confier la vente de son bien à une agence immobilière c’est assurer une visibilité optimale car l’agent immobilier va publier une annonce sur différents sites très prisés des acquéreurs en recherche, auxquels les particuliers n’ont pas accès. 

C’est également profiter du fichier clients de l’agence, car cette dernière enregistre quotidiennement des demandes qualifiées réalisées par des acquéreurs en recherche active qui peuvent correspondre à votre bien. L’agence sera également en mesure de faire visiter votre logement, de le mettre en avant et de négocier auprès des acheteurs pour votre compte.

Il est également très important d’opter pour une agence ayant une grande visibilité et de nombreux outils de diffusion.

La connaissance du marché dans votre secteur est également un critère important pour choisir son agence immobilière. Si l’agent immobilier maîtrise parfaitement le marché immobilier de votre quartier, il connaît les attentes, les prix et peut renseigner les acheteurs sur ses spécificités, par exemple les commerces et transports à proximité, et influencer ainsi leur choix. Si vous souhaitez réussir la vente de votre bien immobilier, misez sur le bon partenaire !

À savoir : Opter pour un mandat de vente exclusif reste la meilleure garantie d’une vente rapide et au meilleur prix.
En effet, l’agence immobilière délestée de toute concurrence va mettre toutes ses compétences et ses outils en action pour vendre votre bien dans les meilleurs délais donc au meilleur prix.

Fixez un prix de vente juste, en accord avec les attentes du marché

Comme évoqué plus haut, L’agent immobilier que vous aurez choisi, connaît très précisément le marché immobilier de sa ville, de son quartier et sait reconnaître les forces et les points faibles d’un logement. Ainsi, il sera donc en mesure de vous accompagner pour sa valorisation en vue des visites.
Il pourra aussi estimer de manière précise, le prix de votre bien, en réalisant un audit de valeur. Gardez à l’esprit que son estimation ne correspondra pas toujours au prix auquel vous avez acheté votre logement. Pour ce faire, il va prendre en considération une multitude de critères : localisation, surface, orientation, agencement des pièces, stationnement, vétusté, système électrique et de chauffage, etc.
Estimer le prix juste d’un logement est un métier. Le professionnel de l’immobilier vous propose un prix de vente, basé sur de nombreux paramètres, qui correspond à la valeur réelle de votre habitation. Mais surtout le prix que les acheteurs sont prêts à débourser pour faire l’acquisition de votre bien. Un prix de vente mal ajusté au départ risque de décrédibiliser votre logement. Nous répétons souvent à nos clients que tout se joue dans les 3 premiers mois de mise en commercialisation.

Au-delà, le logement est banalisé et les acquéreurs potentiels estiment qu’il n’est pas à la hauteur de leurs attentes. Ils s’en désintéressent ou pensent qu’ils sont en position pour négocier son prix. Vous l’aurez compris, tenter de fixer un prix de vente démesuré par rapport à l’estimation d’un agent immobilier peut vous porter préjudice et s’avérer contre-productif. Gardez en tête qu’une estimation juste est la clé pour réussir la vente de votre bien immobilier.

La vente de votre bien immobilier

Un acheteur vous a fait une offre et vous êtes d’accord tous les deux sur le prix de vente. Il est désormais temps de signer avec votre acquéreur, une offre d’achat ou de vente, qui va poser les conditions précises de la vente, le prix du logement ainsi que l’identité des deux parties.

Une fois cette offre signée, vous signez ensuite un avant-contrat, selon les modalités déterminées ensemble parmi l’un des trois suivants

  • Une promesse unilatérale de vente : n’engage que le vendeur.
  • Une promesse unilatérale d’achat : n’engage que l’acheteur.
  • Un compromis de vente : engage les deux parties (ce contrat est privilégié par les agences immobilières sauf contre-indication de la part du vendeur ou de l’acheteur)

Le compromis de vente est un contrat bilatéral, il scelle l’accord des deux parties sur la vente qui sont toutes les deux engagées. Ce dernier prépare alors la signature de l’acte définitif. On dit qu’il vaut vente dès lors qu’il y a accord sur le prix et le bien.

à savoir : Généralement, la signature de l’acte authentique de vente (chez le notaire) a lieu trois mois après celle de l’avant-contrat, c’est à ce moment-là seulement que la vente est définitivement fixée.

Un projet immobilier ? Estimez la valeur de votre logement

J’ESTIME MON BIEN

je prends RDV

Vous aimerez aussi