Acheter Esprit pratique

Aides et subventions pour devenir propriétaire

8 juillet 2024
les aides et subventions pour devenir propriétaire

L’achat d’une maison ou d’un appartement est souvent un projet de vie important que de nombreux français ambitionnent et qui peut aussi représenter un défi financier considérable. Heureusement, il existe plusieurs aides et subventions de l’Etat pour devenir propriétaire. Ainsi, ces dispositifs facilitent l’accession à la propriété des primo-accédant, jeune actif ou même investisseur. Office Immobilier vous dévoile les principales aides pour vous aider à concrétiser votre projet.

1. Prêt à Taux Zéro (PTZ)

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est une aide financière de l’État destinée aux primo-accédants pour l’achat de leur première résidence principale. À l’heure actuelle, celui-ci permet de bénéficier d’un prêt sans intérêt, dont le montant dépend des revenus et de la localisation du bien. Il peut également couvrir jusqu’à 40 % du montant total de l’acquisition et peut être complété par d’autres prêts immobiliers. N’oubliez pas de vérifiez votre éligibilité qui se fait sous des conditions très précises.

2. Aides des collectivités locales

De nombreuses collectivités locales proposent des aides financières et des subventions pour encourager l’accession à la propriété. Essentiellement, ces aides varient d’une région à l’autre et peuvent prendre la forme de prêts à taux réduits, de subventions directes pour l’achat, ou encore d’exonérations fiscales temporaires. Renseignez-vous !

3. Prêt Action Logement (ex « 1 % Logement »)

Anciennement connu sous le nom de 1 % Logement, Le Prêt Action Logement est destiné aux salariés des entreprises du secteur privé non agricole. Il offre ainsi la possibilité d’obtenir un prêt à taux réduit pour financer l’acquisition d’une résidence principale. Cependant, cela n’est possible que sous certaines conditions de revenus et d’ancienneté dans l’entreprise.

4. Dispositif Pinel

L’État a mis en place le dispositif fiscal Pinel pour encourager l’investissement locatif dans l’immobilier neuf. Essentiellement, cela permet de devenir propriétaire, et bien que principalement destiné aux investisseurs, il peut aussi bénéficier aux futurs propriétaires en résidence principale, mais sous certaines conditions. Il offre également une réduction d’impôt sur le revenu. Celle-ci est calculée en fonction de la durée de mise en location du bien (6, 9 ou 12 ans).

5. Aide Personnalisée au Logement (APL) et Allocation de Logement Social (ALS)

Dans un autre ordre d’idée, L’Aide Personnalisée au Logement (APL) et l’Allocation de Logement Social (ALS) sont des aides financières versées par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) . Elles sont accessibles sous conditions de ressources et peuvent donc être cumulables avec d’autres aides au logement. Vérifiez si vous pouvez bénéficier.

6. Prêts Bancaires Réglementés

En complément des aides spécifiques, il existe aussi plusieurs prêts bancaires réglementés qui peuvent faciliter l’acquisition d’un bien immobilier. Ainsi, parmi eux, on trouve le Prêt Conventionné (PC) et le Prêt à l’Accession Sociale (PAS). Ces deux solutions offrent des conditions avantageuses en termes de taux d’intérêt et de durée de remboursement. Renseignez-vous sur les conditions.

7. Aides spécifiques pour les travaux et la rénovation

Concernant les projets qui nécessitent des travaux de rénovation, des aides spécifiques existent avec notamment l’Éco-prêt à Taux Zéro (Éco-PTZ). Cette aide permet de financer des travaux de rénovation énergétique et de rénovation globale qui permettent au logement d’atteindre une performance énergétique minimale.

Partagez cet article Office Immo :)
error: Ce contenu est protégé.