Acheter Vendre

Immobilier : Faut-il vendre avant d’acheter ?

1 octobre 2021
vendre avant acheter

Vous avez craqué sur le logement de vos rêves mais vous n’avez pas encore trouvé d’acheteur ? Ou peut-être souhaitez-vous déménager mais vous n’avez pas encore trouvé le bien qui vous correspond ? Vendre pour acheter ou acheter pour vendre… Complexe d’y voir clair !
Sachez toutefois que les deux cas de figure sont envisageables. Le tout est de bien étudier votre situation personnelle afin de faire les bons choix.
Dans cet article, Office Immobilier vous guide pour répondre à toutes les questions que vous devrez vous poser pour envisager au mieux ce changement de vie.

Comment se porte le marché de l’immobilier ?

La conjoncture immobilière peut influencer votre choix et vous guider vers la meilleure solution.
En périodes de récession immobilière, l’offre de logement à vendre est supérieure à la demande. De manière générale cette situation conduit à une baisse des prix. En effet, les biens à la vente étant très nombreux, les acquéreurs ne peinent pas à trouver et sont prêts à attendre la meilleure opportunité. Dans ce cas de figure il est plus judicieux de vendre avant d’acheter. Le plus difficile n’étant pas de trouver le bien idéal mais bien de se séparer de son logement. Le tout au bon prix.

Si au contraire, le marché immobilier est dynamique, les transactions se font plus rapidement, à des prix plus élevés que la moyenne. Dans ce cas de figure, l’offre de biens à vendre sur le marché n’est pas suffisante pour la demande. L’acquéreur ne dispose que d’un choix réduit et peut voir s’échapper le bien convoité s’il n’est pas assez réactif. Il est alors recommandé dans cette situation, d’acheter rapidement, bien souvent sans avoir eu le temps de revendre son logement.

VOTRE bien à vendre est-il attractif ?

Pour prendre votre décision, il est important de bien positionner votre logement sur le marché immobilier local. Si vous envisagez de vendre au moment où le marché est saturé. Si votre bien nécessite des rénovations ou que vous espérez obtenir un prix trop élevé, il est préférable de vendre avant d’acheter.

Par exemple, même dans un contexte de marché en récession, certains logements reçoivent des offres dans la journée de leur mise en vente. Quand d’autres restent en vente plusieurs mois. Prenez le temps d’étudier « vos concurrents ». Si vous réalisez que des biens similaires au vôtre ne sont toujours pas vendus après plusieurs mois, ralentissez vos recherches pour l’acquisition de votre prochain logement.
Dans le cas contraire, si votre bien est irréprochable et que vous le vendez au prix du marché. Vous aurez toutes les chances de faire coïncider les deux transactions.

Demander une estimation gratuite de mon bien

Comment allez-vous financer votre prochain bien ?

Il est important de bien maîtriser vos dépenses. Si la vente de votre logement est prévue pour financer une partie de votre future acquisition.

La plupart du temps on quitte son logement pour un bien mieux placé, plus grand, plus qualitatif, donc plus cher. C’est la raison pour laquelle, ne pas se tromper lors de l’estimation de votre logement est déterminant. En fixant un prix trop élevé par exemple, votre bien pourrait mettre du temps à se vendre. Vous pourriez même bénéficier en fin de compte d’un apport plus bas qu’espéré. Ici, acheter avant de vendre peut constituer un risque.

D’autre part, si vous commencez par vendre votre logement, vous serez en mesure de connaître le montant exact de votre apport personnel et vous pourrez évaluer le montant de votre emprunt complémentaire pour financer une nouvelle acquisition. Vendre votre bien avant d’acheter est la meilleure solution pour connaître précisément le budget dont vous disposerez et que vous pourrez réinvestir dans une autre acquisition immobilière.

En règle générale il est nécessaire de posséder un apport financier de 10% du prix d’achat pour obtenir un prêt immobilier. Si vous décidez donc de vendre avant d’acheter, vous vous mettrez à l’abri de ne pas trouver d’acquéreur dans les temps et de supporter les charges de deux habitations. 

Le prêt relais, est-ce une solution ?

Si vous achetez votre futur logement avant de vendre votre bien, vous pouvez envisager de faire un prêt relais.
En effet, votre banque va vous avancer des fonds pour financer l’achat du nouveau bien en attendant la cession de l’ancien. Notez que pendant cette période, vous allez payer des intérêts et une prime d’assurance. Le montant de ce prêt de courte durée (jamais plus de deux ans) équivaut à un pourcentage de la valeur estimée de votre bien à vendre (50 à 70% environ). Sachez également que si vous n’avez pas remboursé en grande partie votre prêt immobilier, il est plus sage de ne pas penser au prêt relais. En effet s’il y a encore un crédit important en cours sur votre bien à vendre, ce montant sera retranché du prêt relais.

SE faire accompagner paR une agence Immobilière ?

Faire appel à des professionnels va vous permettre d’être conseillé objectivement sur votre situation en prenant en compte tous les critères qui vous sont propres ainsi que l’état du marché. Vous l’aurez compris, la clé du succès de votre vente est d’estimer votre logement au meilleur prix. Celui qui sera suffisamment attractif pour des acquéreurs mai aussi celui qui vous permettra de financer votre nouveau projet immobilier. D’autre part, il est important de pouvoir évaluer la demande pour votre bien. Demander à un professionnel de l’immobilier aide à faire les bons choix.

Pour vendre son bien, travailler avec une agence immobilière comme Office Immobilier vous permet d’assurer son succès.

Vous vendez votre bien immobilier ?
Contactez notre équipe de professionnels et bénéficiez d’un service haut de gamme et personnalisé !

Partagez cet article Office Immo :)